Simplifier la transmission des données de l'apprentissage

Les Centres de formation des apprentis multiplient les saisies dans différents systèmes pour rendre compte de leur activité, des statuts des apprentis, et mettre en visibilité leur offre de formation.

Le (premier) problème à résoudre

Au total, en 2020, ce sont environ 250 000 candidats qui ont souhaité une mise en relation avec un CFA par l’un des deux portails Affelnet ou Parcoursup. Or une fois le vœu exprimé et transmis au centre de formation, aucun suivi global n'est assuré. Aucun système ne permet de savoir combien de vœux se sont traduits en entrée en apprentissage, dans la spécialité et le centre visés ou dans une autre formation avec le même statut. Aucun indice ne permet non plus d’observer les étapes franchies ou non par les jeunes, en vue d’accompagner d’une façon réactive ceux qui décrochent et peuvent se retrouver en difficulté. Plus généralement, l'écosystème de l'apprentissage manque d'interconnexion pour simplifier les échanges, favoriser un pilotage plus fin et réactif, simplifier les démarches des CFA et améliorer l'accompagnement des jeunes et des employeurs.

L'ambition

Développer une solution organisant la remontée d’informations clés depuis les systèmes de gestion des CFA vers la mission interministérielle pour faciliter les entrées en apprentissage afin dans un premier temps, de :

  • mieux observer les trajectoires des jeunes jusqu’à l’engagement effectif de leur poursuite d’études

  • discerner plus vite et plus précisément les difficultés rencontrées par certains jeunes dans l’objectif de les résoudre plus efficacement.

Le Public visé

Les jeunes en apprentissage dans les CFA.

Le(s) Bénéfice(s) attendu(s)

  1. Permettre une amélioration sensible de la qualité de pilotage, en observant comment les vœux transmis par les sites d’orientation et de préadmission sont exploités par les CFA et si les jeunes mis en contact avec eux s’y inscrivent comme prévus. En fonction des analyses réalisées pourra s’engager une boucle d’amélioration continue des systèmes d’orientation des jeunes vers l’apprentissage et plus largement.

  2. Identifier mieux et plus tôt les jeunes en difficulté, non pris en charge par les CFA, pour que les conseillers spécialisés les aident à s’orienter.

Les Solutions

Version 1 : Partager 4 champs disponibles [échéance mi octobre] Développer une solution qui permet l’interfaçage des données entre les CFA et la mission interministérielle pour faciliter les entrées en apprentissage afin de permettre l'alimentation des SI Parcoursup puis Affelnet sur 4 champs : - signalement d’une première étape -> RV, information collective, - pré-inscription -> vœux exploité, inscription comme stagiaire de la formation professionnelle (voie scolaire), - déjà apprenti -> avec contrat signé - abandon > information sur l’abandon du parcours. L’opération est conduite en respectant scrupuleusement le RGPD : les données relatives aux jeunes qui sont l’objet du transfert sont les plus réduites possibles (INE, NIR, vœux et souhaits de formation). Cette solution remplacera des boutons déclaratifs aujourd’hui proposés uniquement sur Parcoursup.

Version 1.1 : Outiller le pilotage sur la base des données extraites [planification en cours] Piloter l'évolution des effectifs par région administrative, par CFA, par certification afin d'estimer si : - les effectifs sont estimés raisonnables notamment sur la capacité à trouver/ mobiliser des employeurs, - les capacités d’accueil révisées au motif de l’épidémie s’avèrent respectées, - il existe des places vacantes pouvant être mobilisées par des jeunes sans solution dans le cadre du plan de relance '1 jeune 1 solution'

Version 2 : Automatiser la collecte de l’offre de formation pour les CFA sous Ymag Collecter les données liées aux offres de formation en apprentissage proposées par les CFA via une interface. Ceci afin tout d'abord d'éviter aux CFA des temps de collecte long, des erreurs dans les re-saisies multiples. Pour permettre ensuite de gérer la capacité et les places restant disponibles au plus près afin d’assurer une bonne adéquation entre demande et offre de formation. Le périmètre de la collecte ainsi que les informations collectées mises à jour pour 2021 sont celles qui figurent dans le catalogue des offres de formation au 30 juin 2020. Cette collecte sera réalisée a minima via un export, au mieux via une interface permettant le transfert automatique des données.

vous êtes CFA : accédez ici à 'Démarches simplifiées' pour remplir les informations concernant votre établissement